perfectionniste-lacher-prise.jpg

Perfectionniste, comment lâcher prise !

Vous êtes du genre à faire quelque chose qui vaut 10/10 (ou du moins presque) sinon vous ne faites rien ?

Au travail, vous êtes exigeant(e) envers vous-même ? C’est également le cas durant des activités censées être amusante ?

Vous avez effectivement les traits de personnalité d’un(e) perfectionniste !

Mais ne vous inquiétez pas, dans cet article, vous y trouverez des solutions pour lâcher prise, je vous le garantis sinon je n’écris rien !

Qu’y a-t-il de mal à être perfectionniste ?

 

Vouloir le meilleur pour soi n’est effectivement pas une mauvaise chose ! En souffrir l’est beaucoup plus, non ?

Être perfectionniste, c’est un métier à plein temps, pour tout, tout le temps et qui, à la longue et qui devient une source constante de souffrance et de stress.

Nous avons grandi entouré de règles de bonne conduite voire de de normes impossibles à tenir ! Dans une société prônant le culte de l’excellence, nous nous comparons sans cesse aux autres.

Nous nous évaluons, nous nous jugeons ou pire, nous nous classons. Or, ce qu’il faut comprendre ici, c’est que nous avons une image de nous-même faussée par nos émotions.

Remercions également nos doutes, nos peurs et de notre besoin de nous sentir performant.

Être perfectionniste, la face cachée

Chaque être humain fonctionne de la même manière. En tout état de cause, lorsque vous vous comparez aux autres, vous vous comparez à des personnes qui font la même chose que vous. Peut-on parler alors de perfection ?

Vouloir être le premier dénote souvent un esprit de compétition. Réfléchissez à ce qu’il se cache derrière. Est-ce la honte, de la culpabilité, un besoin de reconnaissance ou que sais-je encore ?

Il est nécessaire de prendre conscience de ce besoin compulsif que vous avez à vouloir toujours être parfait. 

Il y plus de 2500 ans, un homme sage du nom de Bouddha (Siddhartha Gautama en vrai !) nous disait que nos habitudes ne sont pas gravées dans la pierre, propos qui depuis ont été très largement corroborés par les neuroscientifiques modernes.

L’esprit est une entité souple et vous pouvez, nous pouvons changer notre façon de penser et d’agir !

Reprogrammez votre cerveau

Nous pouvons, en effet, reprogrammer le cerveau, n’est-ce pas une idée parfaite ! Pour surmonter vos tendances perfectionnistes, arrêtez déjà de toujours vous comparer aux autres.

Commencez à créer une nouvelle habitude, celle de ne jamais prendre parti contre vous-même. Prenez conscience que cette habitude est mauvaise.

Acceptez que les valeurs inculquées ou les messages véhiculés quotidiennement, ne soient pas des vérités absolues. Sinon pourquoi parler de richesse du monde !

Alors oui, changer une habitude demande de la pratique et de la persévérance.Mais la bonne nouvelle est que chaque fois que vous arrêtez de vous habituer à cette habitude, cela devient plus facile la fois d’après.

Gardez à l’esprit que vous créez une nouvelle routine qui ne sera ni source de tristesse ou de stress mais au contraire de bonheur et surtout de sérénité.

Soyez conscient(e) du moment présent

C’est l’une des clés pour lâcher prise : devenez conscient(e) de votre manie dès que l’envie de vous comparer pointe le bout de son nez ! Dès que cela arrive, prenez quelques grandes respirations.

Vous savez celles où vous prenez 5 centimètres de tour de taille pour ensuite en perdre 10 ! Puis concentrez votre attention sur l’effort sincère que vous consacrez à l’activité que vous êtes entrain de réaliser et même sur le plaisir que cela vous procure !

Et pour vous aider à acquérir l’habitude de prendre conscience du moment présent, essayez-vous à la méditation (par exemple le soir ou à tout autre moment propice dans votre journée).

En plus d’être un formidable allié contre le stress, cette pratique ancestrale vous aidera à maintenir votre cerveau en bonne santé et d’augmenter ses capacités, d’améliorer votre concentration et bien d’autres effets scientifiquement prouvés.

Pour en savoir plus : Méditer : 108 leçons de pleine conscience

lacher prise face au perfectionnisme

Soyez tolérant(e) envers vous-même

Un peu de compassion personnelle pourra en effet vous aider ! Si besoin lorsque votre tendance revient, répétez-vous : “Arrête ça. Tu apprécies ce que tu fais. Ce n’est pas grave si ce n’est pas parfait “.

Cette méthode n’est pas sans nous rappeler la très célèbre méthode Coué. Elle a d’ailleurs fait ses preuves depuis plusieurs décennies.

Se répéter machinalement des idées positives, permet de les inscrire dans l’inconscient pour qu’elles deviennent ensuite des réalités.

Magique ? Non scientifique ! Alors soyez tolérant(e) envers vous-même et parlez-vous !

Créez autour de vous des alertes anti-perfection

Tout comme nous mettons nos réveils le soir pour ne pas arriver en retard au travail ou encore des alertes sur notre agenda pour ne pas louper de rendez-vous importants, créez autour de vous des alertes anti-perfection.

J’entends pas là votre famille, un ou plusieurs ami(e)s ou encore votre collègue avec qui vous partagez votre bureau.

Dans tous les cas, plusieurs personnes de confiance dans chacun de vos cercles relationnels qui auront la lourde mission de vous prévenir lorsque votre tendance au perfectionnisme se fera sentir !

Établissez entre vous un nom de code qui vous permettra de prendre conscience de votre attitude et petit à petit de vous corriger. Il faut savoir persévérer pour gagner !

En conclusion …

Le maître zen Shunryu Suzuki a dit un jour : «Nous devrions trouver une existence parfaite à travers une existence imparfaite.» Quel parfait conseil ne trouvez-vous pas !

Soyez reconnaissant que, lentement mais sûrement, être parfaitement imparfait vous convient parfaitement !

Ces articles pourraient vous intéresser :

Un commentaire sur “Perfectionniste, comment lâcher prise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *