se liberer de la charge mentale

Libérez-vous de la charge mentale !

A l’approche de la rentrée, la vie reprend souvent son cours normal : travail, école, courses, ménage, factures … Normal, allez-vous me dire ! Mais savez-vous que devoir penser à tout, tout le temps a des conséquences ? Et la 1ère est ce que les scientifiques appellent ” la charge mentale” .

Nicole Brais, chercheuse au Québec la définit comme ” un travail de gestion, d’organisation et de planification […] incontournable et constant, et qui a pour objectifs la satisfaction des besoins de chacun “.

Même si elle touche majoritairement les femmes, ce phénomène nous concerne tous ! Et cela commence dès que nous devons jongler avec les impératifs d’une vie à 100 à l’heure !! Dites alors bonjour au stress, à l’anxiété, à la fatigue voire à l’épuisement !!

Quels sont les mécanismes psychologiques qui entrent en jeu dans cette spirale infernale ? Et surtout comment vous en libérer ?

Les émotions, canal de vos décisions

Lorsque vous devez prendre des décisions ou agir par nécessité, vous êtes inconsciemment sous l’emprise de 2 puissances : la pensée rationnelle (c’est-à-dire la réflexion) et le système émotionnel.

Selon Allan N. Schore, psychologue et chercheur américain en neuropsychologie, l’émotion semble toutefois jouer un rôle prépondérant. Qui par exemple, ne s’est jamais dit ” je me laisserai bien tenter par ce bon dessert “, alors qu’une petite voix dans votre tête vous répète ” Tu ne devrais pas, tu n’as plus faim, ce n’est pas sérieux !! “.

La plupart de votre vie mentale et de votre comportement est façonné par des forces indépendantes de votre volonté et ce sont elles qui auront le dernier mot dans la prise de décision finale !

Ces pensées sont alors sources de malentendus dans les relations humaines, notamment au sein des couples et ne pas en prendre conscience compromet votre liberté psychologique et perpétue un comportement autodestructeur.

Comment se libérer de la charge mentale ?

La réponse peut paraître simple : arrêter tout simplement de vouloir tout contrôler !! Facile non ? Pas si sûr !!

Pas si sûr parce que nous sommes des êtres complexes qui vivons dans une société complexe. Il faut être performant au travail, avoir un bel intérieur, être beau, mince et sportif. Il faut également être un bon parent, un conjoint ou un ami à l’écoute, un enfant soucieux du bien-être de ses parents, etc.

Si vous ajoutez à cela le fait de ranger le linge, signer le carnet de notes, vérifier que le loyer a bien été payé, penser à mettre une bouteille au frais en cas de visite inattendue, etc., cela devient vite infernal, vous ne trouvez pas ?

Conseil n° 1

Pour sortir de la charge mentale dans laquelle vous vous sentez emprisonné, prenez d’abord le temps de vous comprendre. Le désir de vouloir tout contrôler, tout le temps est le signe d’un mal-être.

Vouloir de l’aide sans oser la demander, reprocher à son conjoint ou à ses enfants de ne pas nous aider, ou encore refuser l’aide proposée alors qu’au fond, nous aimerions ce coup de main, est signe de contradictions émotionnelles.

Qu’il s’agisse d’un besoin de reconnaissance, d’une peur du rejet ou d’un moyen de se rassurer sur ses peurs, nous sommes en grande partie responsable de la pression que nous nous infligeons !

Il peut également s’agir d’un modèle familial que vous voulez inconsciemment reproduire ou au contraire que vous voulez fuir car cela vous rassure, vous donne un sentiment de sécurité, vous prouve que vous êtes capable d’assumer les choses etc …

Ainsi, pour découvrir votre essence, vous devez creuser profondément, tel un archéologue dans ses fouilles, et ainsi mettre en lumière les liens entre vos émotions et vos actes. Cela prendra du temps mais c’est une étape incontournable qu’il convient de ne pas négliger.

Conseil n° 2

Apprenez à avoir confiance en l’autre et en ses capacités ! Vouloir tout contrôler est un moyen d’infantiliser son entourage qu’il s’agisse de son conjoint, de ses enfants, de ses collègues, de ses parents … Cela devient alors un cercle vicieux dont vous êtes là encore responsable !

A lire également : Perfectionniste, comment lâcher prise ?

N’oubliez pas qu’à chaque fois que vous prenez les choses en main, vous ne laissez pas la possibilité aux autres de vous prouver qu’ils sont capables de faire aussi bien que vous. Si vous voulez que les choses changent, c’est à vous de changer !

Apprenez à lâcher du lest sur ce qui vous entoure ! Si le linge n’est pas plié de la même manière que vous, est-ce réellement grave ? Si le gratin dauphinois n’est pas préparé dans l’ordre exact de la recette de votre grand-mère, est-ce que le plat sera vraiment moins bon ? Je pense que la réponse est non.

Avoir besoin d’aide n’est pas signe de faiblesse. Acceptez-le et exprimez-le autour de vous ! Cela vous rendra plus humaine et accessible aux yeux des autres.

Apprenez à déléguer les tâches et si vous devez faire face à un refus d’obtempérer, ne restez pas bloqué et cherchez à en comprendre les raisons. La réponse pourrait vous surprendre : peur de vous décevoir ou de vous mettre en colère, manque de confiance en soi peuvent apparaître comme des raisons possibles de la part de votre entourage.

Connaissance de soi et communication sont les clés d’une vie épanouie et sereine, croyez-moi !

Pour conclure

Avoir conscience de ses émotions donne un aperçu du fonctionnement de notre esprit et de la nature de nos décisions. Cela nous rend plus libres émotionnellement. Nous devenons alors acteur et non victime de notre vie.  Baruch Spinoza, philosophe néerlandais disait « l’émotion qui souffre cesse de souffrir dès que nous en avons une image claire et précise».

Pour conclure, je vous propose une courte vidéo d’une autre blogueuse dont les dessins ont fait le tour de la toile. Elle critique avec humour  des situations de la vie quotidienne et notamment ici ce qu’est la charge mentale. Regardez-la et repensez à ce que vous venez de lire !

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires !

Belle rentrée à toutes et à tous !

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *